Articles

S’intéresser à soi

Nous sommes capables de mettre beaucoup d’intérêt, d’attention, de réflexions (pour ne pas dire d’obsessions), et d’énergie dans des choses extérieurs. Cet extérieur peut être notre travail, nos “soucis“ de vie (familiaux, professionnels), la politique, et j’en passe…

Et si nous mettions toute cette curiosité en nous même? Et si pendant un temps, je devenais le centre de mon intérêt? Et si, au lieu de “perdre“ toute cette énergie en la mettant à l’extérieur, ce qui va me fatiguer, je la mettais à l’intérieur de moi, dans mon corps.

julien desbordes tai chi qi gong meditation

Comment faire? 

C’est assez simple… je bouge, lentement, en mettant toute l’intensité de ma curiosité dans la façon de bouger. Comment est-ce que je ressens le sol quand je fais un pas, comment je ressens les articulations des bras quand ils bougent, comment je ressens mon bassin quand il se déplace?

C’est ce que nous allons faire en pratiquant des Arts comme le Tai Chi Chuan. Je vais devenir, au moins le temps de la pratique, le centre de ma curiosité. Mes sensations vont devenir l’unique chose qui m’intéresse.

Si le Tai Chi est une pratique très riche et subtile, dans un premier temps, c’est ce premier pas qui me semble important. M’intéresser à mes sensation internes, plus que je m’intéresse à l’extérieur (la politique, la société, mon entreprise, etc…)

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi vous pensiez dès le réveil? Qu’est-ce qui occupe votre esprit?

Si en plus, je commence la journée, dès le réveil, par une pratique (même 2/3 mouvements) avec cette qualité d’attention à mes ressentis, c’est l’énergie du matin que je mets en moi-même, et qui me portera toute la journée…

Laissez une réponse

Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont marqués *